Mardi dernier, le 12 juillet, nous avons pu profiter d’une visite guidée de l’exposition <i>Els Català, photographes d’un siècle</i>, par Andreu Català, commissaire de l’exposition et fils de Francesc Català-Roca, au Musée de l’Histoire de la Catalogne.

Cette exposition nous permet de plonger dans l’immense héritage de Pere Català i Pic, Francesc Català-Roca et Pere Català i Roca, trois photographes de la même lignée et trois plus grands représentants de la photographie en Catalogne. Ses images témoignent non seulement des mouvements et courants artistiques et culturels qui se sont succédé tout au long du XXe siècle, mais font également partie de l’iconographie de l’histoire de notre pays.

   

Pere Català i Pic (1889-1971), sa fille Maria Àurea (1920-1993) et ses fils Francesc (1922-1998) et Pere (1923-2009) sont nés à Valls et en 1931 ils ont déménagé à Barcelone, où ils sont restés jusqu’à la fin de leur vie. Plusieurs circonstances défavorables ont interrompu les études des trois photographes, mais leur tempérament inquiet et leur avidité de connaissances ont forgé une formation autodidacte. Ils ont travaillé sans relâche et le hasard a conduit les trois photographes à être témoins ou même protagonistes de certains des événements et jalons les plus importants de l’histoire et de la culture catalanes du XXe siècle. Maria Àurea Català, formée à la Llotja, a participé, en tant que retoucheuse, à l’aventure photographique avec son père et ses frères.